Aujourd’hui, j’ai décidé de vous faire rentrer dans ma vie de tous les jours, et ceci à travers de quelque chose le plus commun possible, je parle bien entendu des … roulements de tambours… repas quotidiens !

Pourquoi vous parlez de cette activité totalement bête et inutile, quelque chose d’aussi commun ne peut qu’être qu’une formalité pour toutes personnes, sauf pour un type de personnes ? Les personnes handicapées oui, je vais donc vous raconter comment se passe le moment du repas chez moi la plupart du temps. Je ne vous parlerai aujourd’hui que de la dégustation de celui-ci et pas de la confection (de toute manière, la cuisine c’est un truc de femme !).

Le repas est toujours un moment très dur à supporter et accepter pour moi quand je me retrouve dans un endroit que je ne connais pas ou que je ne suis pas habitué (chez des amis, au restaurant, la première fois chez ma petite amie), pourquoi ? Car je suis incapable de manger tout seul, et ceci est quelque chose de très frustrant. La chose la plus simple et plaisante devient pour moi une corvée, un poids sur le moral quand je suis autre part que chez moi (ou avec ma chérie). Regardons ça de plus près, à travers mes yeux.

Début du repas, je m’assieds, à table, juste une assiette et une fourchette pour moi, de toute manière, le reste est inutile je ne sais pas m’en servir, alors pourquoi continuer à salir des couverts inutilement ? Très souvent, c’est ma maman qui s’occupe de moi, elle me demande ce que je veux, me sert, me coupe ma viande et me souhaite un bon appétit. Pourquoi ?

Je suis incapable de me servir d’un couteau, je ne peux en effet tenir les deux en mains et du coup je ne sais pas bloquer le bout de viande (ou autres aliments) pour pouvoir couper dedans en même temps avec le couteau, c’est ce détail qui est très bloquant. Souvent, quand les aliments sont mous/faciles à couper (comme les saucisses, merguez, cordons bleus), je me sers du côté de ma fourchette pour le couper en deux, cependant, c’est long et pas toujours pratique/faisable. Du coup il ne me reste que la solution de l’appel à l’aide, mais quelle souffrance de devoir demander de l’aide pour quelque chose d’aussi commun !

L’autre point négatif est que je ne sais souvent pas racler mon assiette, je ne peux en effet pas pousser l’aliment sur ma fourchette avec mon couteau, alors quand je suis chez moi, je me sers de mon poignet, mais vous me verriez bloquer de la nourriture avec mon poignet dans un restaurant ? Ce n’est quand même pas très présentable !

Autre endroits dérangeants, les pizzerias, pendant que tout le monde mange sa pizza avec des couverts, je me retrouve à les manger en quartiers (préalablement coupé en cuisine, jusque maintenant ils ont toujours bien voulu m’aider à le faire, encore heureux j’ai envie de dire !), alors certes quand je vais dans des restaurants rapides du genre Pizza Hut, ce n’est pas dérangeant. Mais quand je me retrouve à manger une pizza à la main dans un plus grand restaurant italien, c’est toujours beaucoup plus dérangeant !

Nous touchons déjà à la fin de cet article, vous aurez vécu à travers de celui-ci une phase courte, mais importante d’une journée, je vous lance maintenant un petit défi. Tentez de faire votre prochain repas en ne vous servant que d’une main, ça ne peut qu’être drôle. N’hésitez pas à raconter votre expérience dans les commentaires, vous verrez, on attrape vite de la pratique.

À très bientôt,
Loïc !

PS : Ceci est ma première tentative d’article « vie au quotidien », je cherche encore mon style, c’est pour cette raison que le texte est un peu brouillon, n’hésitez pas à me faire part de toutes vos remarques et tous vos commentaires, je les lirai tous avec un très grand plaisir !

2 commentaires sur “Un repas quotidien

  1. Salut Loïc,
    vraiment cool ton initiative, et jamais je me suis doutée que tu avais ces soucis, je tombe un peu de haut ^^

    Je partage avec plaisir ton blog sur twitter, et te souhaite bonne continuation.

    Oublie pas que t’es un petit pd quand même.

    Nutsinette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *